vendredi 5 juin 2015

Le miroir aux vampires

"Tout cela m’a presque donné envie de croire que les humains étaient enfin devenus une race évoluée."


J’avoue que là, c’est le trou noir. J’ai beau me creuser la tête, je n’arrive plus à me souvenir du comment ce livre a fini dans mes mains. Mystère, mystère *ou Alzheimer précoce ?*

Bérénice est en terminale, en internat pour cette année, elle partage sa chambre avec Nora. Peu à peu, des changements s’effectuent, la sécurité du lycée est renforcée et celui-ci ressemble de plus en plus à une prison. En dépit de tout ça, Bérénice sent que ce n’est pas naturel. Le miroir dans sa chambre fait partit de ces étrangetés.

Fabien Clavel est auteur français. Il a suivit des études de lettres classiques. Il écrit autant de science-fiction que de fantasy. Le miroir aux vampires est le premier volume d’une trilogie (quand j’ai lu cette information, je suis tombée des nues. Je l’ignorais jusque là). De cet auteur j’ai également lu Les adversaires sans qu’il ne m’enchante. C’est un bon auteur mais dans tous ses livres que j’ai lus, il me manquait quelque chose. Je ne les trouvais pas aboutit.

L’histoire est prometteuse. Pleine de mystères, de vampires, sans tomber dans le cliché de l’amourette. On reste dans un environnement très connu pour le public visé : le lycée où on y trouve les groupes bien connus des populaires, intellos, souffre-douleur, brebis. C’est du connu mais ce qui relève le niveau c’est le fait que l’intrigue est bien construite et si l’on lit jusqu’au bout, on tombe de haut. Les personnages jouent double jeu et les révélations se suivent. Je crois que le pire c’est la fin. Lorsque Bérénice lit la lettre de son père qui lui dit toute la vérité qu’elle-même vient de découvrir tout au long de l’année *un an de retard le père*. Pour pimenter le tout, on trouve une héroïne en pleine confusion avec ses sentiments amoureux et ses préférences. Cela reflète bien les préoccupations de cet âge. Je suis sure que si l’on faisait une analyse profonde de ce livre, on tirerait des conclusions intéressantes.


Le miroir aux vampires, Fabien Clavel, Baam, 2011, 447 pages


La châsse aux vampires
Bingo été 2015

1 commentaire:

  1. Je ne connaissais pas ce titre, mais je le note dans ma WL =)

    RépondreSupprimer